0Shares

L’amitié sincère entre un homme et une femme, est-elle réellement possible ? L’interrogation persiste et soulève encore de longs échanges partout dans le monde. En Haïti, certains croient que l’attirance sexuelle ne peut jamais être totalement évacuée, tandis que d’autres affirment entretenir de tels liens sans ambiguïté. Vers une compréhension des rapports délicats entre désir et mixité…

Anagaelle, fille d’une vingtaine d’années, 1 mètre 55, jeune universitaire, très prometteuse, se confie à la rédaction. « Mwen fè zanmi gason lekòl klasik, nan espas travay, nan inivèsite mwen frekante… Sa konn rive zanmitay sa debouche sou lòt rapò entim, sa ki depann de nivo sosyal moun lan, nivo refleksyon li, kijanl pral wè’m, sal pral di tèt li… tout sa enpòtan pou mwen. Mwen pa wè pwoblèm nan sa, okontrè se pi bon mwayen pou’w konn patnè a tout bon vre », a-t-elle expliqué.

Suivant les témoignages de Luc, trentenaire, homme marié, licencié en droit qui travaille dans une institution publique à titre de consultant juridique, l’amitié entre lui et ses amies finit, le plus souvent, par tourner en relation amoureuse. « Pou zafè zanmitay mwen ak fi, se yon bagay ki souvan echape kontwòl mwen. Ou pral dakò avèm, gen yon moman difisil yon fi konn ap travèse nan relasyon li epi se ou ki sèvi fi sa zepòl, nenpòt bagay ka rive. » Par ses propos, Luc essaie de nous expliquer les causes occasionnelles qui l’entrainent à entretenir des relations amoureuses avec ses amies…

Des amitiés voilées

« Sa ka rive lè ou fèk byen ak yon fi, pa gen anyen konsa ki pase nan tèt nou. Men ti abitid al nan restoran ansanm, pase fè makèt ansanm, pafwa blokis konn pral pèmèt nou pase 4 trèd tan ansanm nan yon machin, nou de sel, ti koze kap pale yo konn mennen lòt bagay… », relate Luc, l’air souriant. « Jèn yo dwe evite jan de rapò sa yo paske sa konn gen gwo danje sitou si fi a marye, e mari l konnen w kòm zanmi, oubyen kòlèg mari l », exhorte Luc.

Ruth, 25 ans, avoue avoir eu une relation avec Martin, un journaliste, son ami. Leur relation qui avait duré plus de 6 ans, n’est plus. Cependant, elle n’hésite pas à admettre qu’elle a toujours des rapports sexuels avec son ex, à chaque fois qu’ils se rencontrent. « Des rapports qui ont eu lieu malgré ma nouvelle relation », rapporte Ruth. Cependant, elle reconnait quand les frontières se déplacent, le flou fait entrer un tiers dans la danse : le conjoint. « Car l’amitié entre homme et femme ne comporte pas les mêmes enjeux entre deux (2) célibataires qui peuvent jouer à se désirer », a-t-elle conclu.

Lien d’amitié sans feinte

De nombreux amis font souvent le lien fraternel, quasi familial, qui les unit. « Mwen ak Marie France se frè ak sè ». Le désir est-il absent pour autant ? « Nous aimons les positions nettes : soit il y a du désir, soit il n’y en a pas. Mais la vie est plus subtile, plus floue, plus ondoyante. Souvent, un jeu de séduction s’installe entre un homme et une femme amis, sans que cela ait de conséquences sur leur relation », croit Catherine Jean, étudiante en communication sociale.

C’est ce que vit Sagine, 20 ans, avec son ami Grady : « J’aime quand il fait des remarques sur ma nouvelle tenue, me complimente sur un bijou. Parfois, je m’amuse à le taquiner plus directement : C’est bête, non ? Toi et moi, on sait tout l’un de l’autre, sauf comment nous faisons l’amour… Nous jouons avec cette idée, tout en sachant qu’il ne se passera jamais rien ! »

Si pour d’autres ce n’est pas prudent d’avoir un lien d’amitié entre un homme et une femme, pour Rébecca cette situation ambiguë fait le charme et la richesse de l’amitié mixte : « Nous sommes des êtres sexués et avons besoin que d’autres personnes que nos partenaires amoureux portent un regard sexué sur nous. Car, il vient renforcer notre identité en tant que personne humaine sans en passer par la sexualité. Notre désir ne trouve pas la même issue selon les personnes avec lesquelles nous sommes. L’être humain ne se scinde pas comme cela, clairement, nettement. Il distribue les cartes différemment, mais elles sont présentes dans chaque relation. » L’attirance est là, mais elle reste comprise, pour pouvoir laisser place à l’amitié.

L’avis d’une sexologue

« Désirer l’autre, c’est percevoir que sa construction psychique n’a rien à voir avec la mienne. Cette différence crée un vide entre l’autre et moi, que je vais chercher à combler grâce à la sexualité », souligne la sexologue Catherine Blanc. Pour l’auteure de « La sexualité décomplexée », un ami, c’est quelqu’un qui nous connaît par cœur, sur tous nos aspects. C’est quelqu’un à qui nous nous livrons sans fard.

Un demi-siècle avant, il n’y avait pas de place pour les amitiés mixtes. En effet, les hommes et les femmes n’avaient pas souvent l’occasion de se côtoyer. Les écoles n’étaient pas mixtes et les femmes ne travaillaient pas. Aujourd’hui, les choses ont évolué et de nombreuses femmes entretiennent une amitié avec des hommes. Pourtant, beaucoup de gens doutent encore de la sincérité de ces relations. Ils s’imaginent qu’un des deux finit toujours par avoir des arrière-pensées ou des sentiments amoureux.

Texte | Frantz DOMINIQUE, Jr

dominiquefrantzjunior@gmail.com

0Shares