0Shares

« Trop d’information tue l’information »
Noël Mamère

L’actualité est si prédominante, si vive, si éphémère et va si vite chez nous, que nous nous retrouvons dans la constante réalité de tout embrasser et mal étreint. Le temps de penser au traitement d’une donnée ou d’une information, les flux d’actualités débordent. Les plaçant dans un ordre chronologique, il devient difficile dans l’ordre de l’impossible même de s’y concentrer pratiquement, collectivement et profondément sur un sujet. Nous voilà pris au piège, nos actualités deviennent un outil de distraction. Nous sommes manipulés !

«Armes silencieuses pour des guerres silencieuses » est la doctrine adoptée par le Comité politique du Groupe Bilderberg lors de sa première réunion connue en 1954. Dans un document top secret daté de mai 1979, trouvé le 7 juillet 1986 dans un copieur IBM qui avait été acheté lors d’une vente de surplus, le plan de domination du monde par ce groupe y est figuré. Leur stratégie de manipulation de masse politique,  économique, sociale etc. Et particulièrement la stratégie de la distraction/diversion qui est l’essence de notre sujet y sont aussi. ¹

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à undéluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. »²

C’est comme si ette stratégie a été rééditée spécifiquement pour Haïti de façon à nous faire penser à nos problèmes réels sous forme d’actualités (de façon volatile) tout en les mélangeant avec des sujets sans importance également présentés comme actualités. Avec les médias sociaux, la quête de popularité et d’argent des créateurs de contenus, le quasi total absence de l’esprit critique du peuple (ce qui nous donne une société sans censure), et surtout le faible de l’haïtien pour le “Tripotay” et le “zen”, notre manipulation se révèle efficace et efficiente via cette stratégie.

Les réseaux sociaux, face cachée du poste modernisme³ favorisent notre manipulation en ce sens. Sans comprendre que la gratuité de ses réseaux implique le fait que l’utilisateur devient automatiquement le produit ( Si c’est gratuit c’est vous le produit), dans une poursuite acharnée de gain pécuniaire et de popularité, nos influenceurs (pour la plupart),cherchent et créent constamment l’actualité. Des experts et pas des moindres, même des experts en rien du tout sont des analystes de l’actualité. Elle est devenue le principal gagne-pain pour certains sans oublier les politiciens et les groupes économiques qui en font un usage excessif  en quête de proie. Nous voilà débordés d’informations, toujours occupés à penser à tout sans penser à rien. Alors que nous ne nous sommes jamais demandés à quoi servent ses flux d’émissions qui commentent l’actualité partout dans les médias et qui ont influence sur notre vision de la réalité.

L’exemple de l’assassinat du président Jovenel Moïse et celui du bâtonnier Monferrier Dorval, est parfait pour l’illustration. En une semaine après les faits, il y a un nombre d’événement  qui se produit (ayant rapport ou pas), dont tous semblent avoir la seule mission de nous rendre plus loin que proche des faits et de la vérité.

Il y a une sorte de mélange entre la stratégie de manipulation de la distraction et le théorème de Charles Pasqua « Quand on est emmerdé par une affaire il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne rien ». De tous les affaires en Haïti, lequel d’entre eux n’est pas une enquête qui se poursuit se suit et n’en finit pas?

Le chanteur Jim Morisson a dit : « Celui qui contrôle les médias contrôle les esprits ». Selon Noham Chomsky, les Médias constituent un système qui sert à communiquer des messages et des symboles à la population, ils ont vocation à distraire, amuser, informer, et à inculquer aux individus les valeurs, croyances et codes comportementaux qui les intégreront aux structures sociales au sens large. Un simple regard sur ce qui fait le succès des médias les plus populaires en Haïti peut confirmer l’affirmation du chanteur. Le “Zen”, le “Tripotay”, le “buzz”, et le “scoop” ne peuvent ne pas être toujours au rendez-vous chez eux. Le public suit les actualités pour s’informer, mais finit par faire face à une diversion.

La théorie de la fonction d’agenda ( le concept d’agenda setting) selon McComb et SHAW désigne la façon dont les préoccupations des citoyens sont structurées par les médias. C’est-à-dire, les médias ont un certain pouvoir pour concevoir l’opinion publique.  « la presse ne réussit peut-être pas, la plupart du temps, à dire aux gens ce qu’il faut penser, mais elle est extrêmement efficace pour dire à ses lecteurs, auditeurs, internautes et téléspectateurs à quoi ils doivent penser. »⁴ c’est elle qui sélectionne les thèmes de discussion, et établit l’ordre des priorités.

Le système du désordre en ordre⁵ utilise notre propre réalité pour nous distraire. Un peuple distrait est un peuple asservi. Comment trouver des solutions essentielles et structurelles à nos problèmes si nous les posons de façon éphémère, conjoncturelle et superficiel? Comment espérer un changement dans ce pays si nous sommes manipulés par les tsunamis d’actualités? Je conclus avec cette phrase de Olivier Lockert “Trop d’information tue la transformation.”

ARISTILDE Deslande
La Plume

Notes*
1- Milton William Cooper, Behold a Pale horse, version électronique, , P35
2- Ibidem p57
3- https://www.intexto.ca/le-postmodernisme-une-face-cachee-des-reseaux-sociaux/
4- KATZ et alii cités par J.LOHISSE dans la communication : de la transmission à la relation, De Boeck Université, Bruxelles, 2009, p.53.
5- https://rezonodwes.com/2020/02/28/du-systeme-du-desordre-en-ordre-en-haiti/

0Shares